Je ne tiens plus en place sur mon clocher. Lorsque l'on me rapporte les propos qui figurent sur le blog "les amis de Jean-Jacques Lopez", surtout lorsque l'on sait que ce même blog est écrit par notre secrétaire de mairie. 

Comment sur ce blog, peut-on oser insérer de tels propos, je cite  "hasta la victoria siempre"?Tout le monde sait qu'ils ont été prononcés par le Che. Fidèle général de Fidel Castro. 

Ce blog est pire que ce que ma paroissienne m'avait dit en nommant le maire sortant "El Pablo". Elle s'est trompée de nom, c'est Fidel Castro qu'elle aurait du l'appeler. 

La vérité que Mme Grégoire a essayé de démontrer vient de jaillir du blog "les amis de Jean-Jacques Lopez". Oui les 6 années qu'il vient de faire vivre aux habitants de Salses, c'est l'image même de Cuba sous Castro. Et son blog appelle ses fidèles à tenir la même attitude. C'est une honte pour la République Française.

En France, un maire est le garant de la devise "LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE" et non pas d'un encourragement à la victoire par n'importe quel moyen.

Actuellement, Salséennes et Salséens, depuis dimanche soir 18h, M. Jean-Jacques Lopez n'est pas maire. Nous n'avons que des conseillers municipaux.

Alors que on me rapporte son "maire", je sens tellement de haine que j'en ai honte pour elle.

En France, depuis 1789, la liberté dans la vérité a toujours gagné. C'est une affaire de temps. Chère Cruella, regarde tous les scandales poilitiques qui en ce moment font jour. Tu n'es à l'abri de rien.

 

COCORICO,