Franchement Jean-Jacques, tu exagères. Je reviens à peine de vacances et déjà tu me fais hérisser les plumes.

Comment peux-tu oser, alors que tu viens tout juste de revêtir l'écharpe tricolore, en t'adressant à un CONSEILLER MUNICIPAL lui dire "Asseyez-vous. Ici, vous n'êtes rien.".

Ca tu n'as pas osé le dire à la conseillère d'opposition qui t'a pourtant posé beaucoup de  pertinentes questions. C'est vrai qu'elle est restée assise, elle. D'ailleurs, c'est une erreur de sa part. Vue l'assistance, elle aurait dû se lever pour qu'on l'entende mieux.

Mais ne nous égarons pas. C'est toi l'objet de ma colère.C'est vrai que depuis 6 ans, tu t'entrainnes. Mais là tu as fait fort. Oser dire cela à un CONSEILLER MUNICIPAL (d'oppostion) c'est du racisme. C'est une forme verbale de mépris.

Pourtant en début de séance, tu avais bien rappelé le résultat des votes. Ce conseiller a quant même derrière lui 794 voix. C'est le résultat de la loi pour la liste entière.

Ne fais plus appel à Jaurès. Laisse ce soin à notre Président de Région. (encore pour quelque  temps ?). Merci de ne pas nous avoir imposé un discours de José Puig. Et pour une fois d'avoir parlé tout seul. Heureusement que tu avais ton discours d'écrit. Merci Ana.

Tu as fait l'apologie de la Directrice des Services Admnistratifs en nous rapellant que cela fait 8 ans qu'elle travaille pour Salses. Tu vois Marie-Claude a quelquefois de bon choix. Non seulement elle t'a engagé une directrice des services administratifs et en plus elle t'a trouvé une compagne. Qui dit mieux. Au moins sur ce point vous êtes d'accord. Ana est un solide trait d'union entre vous. 

 

COCORICO,